Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 décembre 2014 4 04 /12 /décembre /2014 16:23

 

ECOEXISTENCE est une vitrine pour exposer :

 

- les réalisations concrètes,

- les méthodes et les techniques découvertes et mises en pratique sur le "terrain",

- la synthèse de toutes les expériences…

 

… de personnes ayant appris à vivre naturellement, en harmonie ensemble et intelligemment, toutes ayant vécu en éco-villages, en communautés, ou en différents types d'habitats, rassemblements momentanés, clans, tribus, caravanes, voyages en « utopie » (Indes, Nouvelle-Zélande, Australie) ; tant en France qu'en d'autres pays.

 

Parmi ces expériences utopiques notons :

les Rainbow gatherings, Burning Man, Nowhere, ConFest, Secret Garden Party, Emergence 21,Terre d'Harmonie, Rêve de l'Aborigène ; en Espagne, Ecosse, Angleterre, Portugal, Italie, aux  USA, en Australie, au Québec ou en France.

 

 

communaute

  © Katell Le Bourdonnec => http://www.katell-lebourdonnec

 

Ils ont quitté leur Cage pour construire une « UTOPIE » : nulle part véritablement  (U-topia !)… mais en un « bon » lieu (Eu-topia)

 

VOUS TROUVEREZ ICI :

 

- les adresses de créateurs de Constructions utopiques : maisons écologiques, jardins partagés, maisons de quartier, communautés, écolieux, éco-villages, réfections de chefs d'œuvre du patrimoine.

 

- un glossaire des principaux thèmes problématiques (nous avons reçu le droit de publier les textes de certains des participants à des forums sur ce thème (Hipforums, FrenchRainbow, Cité Jardin, Rainbow France, All-Ibiza.com, etc...).

 

 

libellule

 

 

ECOEXISTENCE ?

 

ECO (Existence) !

 

- (E)COEXISTENCE !

 

- (Eco) EXISTENCE !

 

 

ECO… 

 

Oeikos, en grec = MAISON !

La recherche du bien-être à la base de tous les souhaits humains plus ou moins conscients se traduit par l'édification de sa « maison » : de son corps, de sa demeure, de son environnement, de sa planète.

C'est la véritable éco-logie (logos = étude), celle qui nous intéresse ici.

 

Vous trouverez des liens avec les habitats « nouveaux », les stylistes "alternatifs", les enseignants de techniques traditionnelles (pas de « néo- » ou d'-isme), les agriculteurs biologiques.

Comme pour les confitures « faites maison », ne seront cités que les fabricants de produits et d'ingrédients les plus adéquats au respect de la nature, du naturel, de la beauté et de la santé.

 

 

COEXISTENCE…

 

Bien résumé par un groupe de nos correspondants en France :

 

« Notre Association qui est en contact avec tous les mouvements, lieux et groupes dits « alternatifs » depuis des années est bien au fait de la situation.

Et notre connaissance des réseaux et du terrain nous a conduits à des conclusions plus réalistes que complaisantes !
 
Nous constatons d'ailleurs depuis quelques temps dans les articles diffusés de-ci de-là un même ton consensuel et prétendument unanime qui maintient une vision "agréable" de ces écolieux sans jamais être critique (au sens journalistique du terme).


 Qu'en est-il des vraies questions (problèmes de couple, de jalousies, de relations de pouvoir, d'argent...) ?

Pas la moindre allusion non plus à des faits dérangeants (descentes de police, harcèlement ou plaintes des voisins, rumeurs de secte, démotivations ou départ des éco-villageois, solitude,etc.

Fort de notre expérience de plus de 30 ans sur le terrain notre constat est nuancé et d’autres forums le décrivent également :

- projets inaboutis faute d'argent, de participants, de motivation,

- gens seuls qui ne trouvent personne (ou peu ou occasionnellement),

- problèmes avec le voisinage, l'administration, les rumeurs, etc. »

 

 

D’où notre valorisation, uniquement, des Techniques incarnationnelles pour l’amélioration des relations :

Psychodrames, stop-sessions, fêtes conscientes, kids’play, travail en collaboration pour des édifications de « citadelles » (St Exupéry !) : chantiers, formations musicales, mise en place de musées et d’expositions.

Participation active à autant que faire se peut de Rassemblements dits « utopiques » ; comme déjà cités : Burning Man, Rainbow gatherings, ConFest, Nowhere, Secret Garden Party, ou encore Emergence 21, squats, conférences sur les Utopies, forums.

Créations en commun d’œuvres théâtrales ou de chansons, ou d’expositions, ou de livres ; constructions de cabanes comme « jeux d’enfants » pour adultes…

 

Comme le Slogan et la Présentation d’une Animation de mars 2004 l’illustrent parfaitement :

 

« Vivre ensemble, quel problème !...

Quel problème ?

No problem... avec Ecoexistence

Notre proposition vise à rassembler tout le groupe et faire le lien entre tous et ce, non plus dans une activité mentale qui finalement divise (même s’il s’agit d’un jeu), mais vraiment dans le jeu et la joie puisque le but final de tout être humain est le Bonheur…  Et comment alors mieux coopérer si ce n’est dans le bonheur directement ! ! !

Nous proposons de construire tous ensemble une cabane (et/ou une tente) à l’aide de matériaux simples (tissus, cordelettes, pinces à linge) que nous amènerons. Chacun trouvera alors sa place dans cette construction.

Une fois cela construit, nous mettrons à disposition des tissus pour que chacun se sente bien dans le décor auquel il aura participé et cela permettra aussi d’élaborer un scénario naturel entre les gens.

Il est évident que le Jeu alors peut prendre une dimension très ludique (jeu des enfants, chants, danses) et intellectuelle. Aussi nous préconisons, ce soir là, de ne pas couper la soirée mais de laisser la discussion venir naturellement lors du jeu. »

 

 

EXISTENCE…


Une existence dans un LIEU (ECO) aussi adéquat que possible à nos aspirations de bonheur et de bien-être (beau, bon, bien), à travers une COEXISTENCE « pacifique », harmonieuse et dynamisante … est donc le dénominateur commun de tous les participants à Ecoexistence.

 

Nous ne rassemblons pas les « projets » de création, ni les « chartes », ni les bons « conseils » pour mieux vivre. Pas de « rêveries » !

Citons un constat envoyé par un éco-lieu :

«Comme nous fréquentons presque tous les groupes alternatifs et visitons leurs réalisations, nous sommes tout de même conscients du manque de concrétisation des désirs de vie plus "naturelle" et "intelligente" : beaucoup d'Aspirants, peu de Vivants (même dans les rassemblements très officiels des "authentiques", les Voyeurs s’infiltrent de plus en plus nombreux et de moins en moins participants sinon pour y prendre des photos et des drogues !) »

D’un autre lieu :

« Tant de gens nous contactent uniquement pour "voir". Pendant des années, "jadis", nous avons fait face surtout à de la drague ou à des journalistes dissimulés et sans bonnes intentions ! »

 

L’EXISTENCE d’un Utopiste ne se doit-elle pas d’être relativement sans obsessions, dans la joie de vivre parmi des gens ouverts, chaleureux, « intelligents » : c’est-à-dire « naturels » ! ?

Modèles eux-mêmes du Bonheur qu’ils voudraient voir instaurer dans leur entourage et sur toute la planète ?

Les Thèmes de base récurrents en sont : vie simple, consensus, retour au naturel, structures et valeurs universelles.

N’est-ce pas là le but d’une véritable Ecologie ?

 

La « charité bien ordonnée » commençant par soi-même, ECOEXISTENCE rassemble tous ceux qui en ont conscience et œuvrent pour une Utopie concrète : la découverte de notre fonction sur terre par et pour notre participation réelle, matériellement, physiquement, à l’Embellissement, la Revitalisation et la Dynamisation de nos existences et de notre environnement.

 

Published by Eco-existence
commenter cet article
19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 14:45

 

Aide-toi et le Ciel t’aidera !

 

FABULEUX !

 

Les Aides magiques sont partout sur le Chemin mais nous ne les voyons qu’en fonction de notre réceptivité.

C’est pour cela que La Fontaine, dans le ‘’Charretier Embourbé’’, dit : « Aide-toi et le Ciel t’aidera ». Car s’aider c’est accepter sa réceptivité au désir et le mettre, celui-ci, en action. S’ouvrir à son désir quel qu’il soit et lui permettre de se concrétiser (de se réaliser), c’est accepter le plus intime qui est à l’intérieur de soi, nos plus hautes aspirations, ce que symbolise le mot Ciel. Par là même, le Ciel nous aide en matérialisant nos souhaits.

Les Aides magiques se situent bien évidemment sur plusieurs plans : matériels ou par influx énergétiques propulsifs et de manière directe ou indirecte.

 

QUESTIONS ET RÉPONSES :

Quelle aide espéré-je ? Qu’est-ce que je veux vraiment ? Est-ce que mon Idéal est à la hauteur de la perfection et de la plénitude, ce qui est inconsciemment et qui devrait être consciemment le but de tout être humain ?

L’Idéal de l’Honnête homme au 18ème siècle, de l’Homme noble, du Chevalier, faisait prendre conscience par cet Idéal, voire ces modèles, d’une ‘’hauteur’’ de perfection… et par là même secondarisait l’être qui les voyait : c’était des AIDES qui aidaient à atteindre le ‘’Ciel’’.

Les Aides sont données en fonction de notre capacité d’entendement, soit quotidiennement par des personnages, des événements apparemment anodins (sauf pour ceux qui savent les décrypter et qui les voient alors comme « magiques »). « Synchronicité », diraient les new-agers, surtout quand certaines aides sont véritablement extra-ordinaires, miraculeuses.

En effet, comme le mot Mag-ie l’indique par l’Etymologie, la Hiéroglyphie et la Langue des Oiseaux : c’est la Source Originelle qui se manifeste grandement en totale plénitude ; mais elle s’adapte à la capacité d’entendement de chacun par des Images (de l’Illustration jusqu’à l’Illumination) ou/et des Idées dans notre Imagination.

 

LA FABLE :

Rappel, avec coupures, de la Fable évoquée :

Pour venir au Chartier embourbé dans ces lieux,
Le voilà qui déteste et jure de son mieux,
Pestant, en sa fureur extrême,

Tantôt contre les trous, puis contre ses Chevaux,
Contre son char, contre lui même.
Il invoque à la fin le Dieu (…):
Hercule, lui dit-il, aide-moi ; (…)

Sa prière étant faite, il entend dans la nue
Une voix qui lui parle ainsi :

 

 

Aides Magiques

Hercule veut qu'on se remue,

Puis il aide les gens. Regarde d'où provient

L'achoppement qui te retient.

Ôte d'autour de chaque roue
Ce malheureux mortier, cette maudite boue
Qui jusqu'à l'essieu les enduit.
Prends ton pic, et me romps ce caillou qui te nuit.
Comble-moi cette ornière. As-tu fait ? Oui, dit l'homme.
Or bien je vas t'aider, dit la voix : prends ton fouet.
Je l'ai pris. Qu'est ceci ? mon char marche à souhait.
Hercule en soit loué. Lors la voix : Tu vois comme
Tes Chevaux aisément se sont tirés de là.
Aide-toi, le Ciel t'aidera.

 

***

 

Eh oui !

Eh oui !

PARTOUT :

Qui n’a « vu » une affiche lui « faire signe », alors qu’une question « hantait son esprit » ? Qui n’a entendu une bribe de chanson faire brutalement irruption dans sa tête et tourner en boucle pendant des heures ? Qui ne s’est trouvé nez-à-nez avec une statue, un texte publicitaire, le nom d’une rue, un titre de journal devant un kiosque,… et y trouvant un indice, une justification, un clin d’œil pour l’éclairer sur ses intimes questionnements ou pour résoudre le « problème » du moment ? Parsemons cet article de quelques références visuelles !

Ce sont des AIDES naturelles quand on cherche quelque chose de particulier (une rue, un renseignement) ; mais ces aides seront dites « magiques » dans les cas précédents… On mentionnera alors la « synchronicité », depuis la mise à la mode de ce terme. Mais on les dire naturellement magiques lorsque l’on réalisera vraiment le sens de l’existence et la nature de la réalité

DANGER

… cependant pour qui voudrait interpréter la plupart de ces signes ou messages ! Si facile de faire interférer inconsciemment peurs et souvenirs, système de défense ou de compensation.

Le Graal éblouit !
Le Graal éblouit !

« Voir seulement » est-il répété par les « sages » comme par l’accompagnateur de Yoga pendant le savasana ! Quand une question « hante l’esprit », comme nous l’avons écrit plus haut, laisser l’Esprit montrer le chemin serait sans nul doute la solution naturelle directe. Toutes ces AIDES ne sont-elles pas dues à Lui, l’Esprit, lui qui souffle l’inspiration, choisit une chanson parmi nos mémoires, nous fait remarquer telle ou telle « chose » parmi le multiple de celles qu’expose l’existence ou donne l’ « idée », parmi toutes nos pensées, d’en appeler à un Dieu, un Ange, un Totem, une Marraine, un Ami défunt… un « miracle » ?

La fable de la Fontaine l’expose merveilleusement !

Eco-Existence accueille Idea Brain Factory (Club de réflexion Barcelone. 2014)

Article publié dans Planète Gaïa n° 17, dossier spécial : les Aides Magiques
Published by eco-existence
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 15:27

 

S'AJUSTER :

 

"Le contraire de cette procrastination (mon oreille entend le mot "crasse" à l'intérieur du dit mot !) ne serait-il pas l'AJUSTEMENT qui permettrait de dépasser cette "maladie" psychologique, ou "retard chronique" comme dit plus haut, ou assujettissement à la loi du moindre effort (qui fait "remettre au lendemain ce qui peut-être fait la veille")?!
L'Ajustement permet la pensée juste, la parole juste, l'acte juste. Ce qui semble très difficile au quotidien où l'être humain subit sans arrêt les tribulations de ses besoins, de ses désirs et de ses réflexions souvent erronées... Justement qu'en pensez-vous ?

 

 

 

Published by eco-existence
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 18:14

 

« Trouver des âm(I)s (dirait la Langue des Oiseaux !), des gens à l'âme bien "axée" qui pensent comme vous et sont assez "mûrs" pour vouloir dépasser leurs problèmes psychologiques, leur "moi-je" pour une action "planétaire" ("message politique / social / écologique") qui commence, comme la "charité bien ordonnée", pour soi-même et son proche entourage » !

Published by eco-existence
commenter cet article
16 septembre 2013 1 16 /09 /septembre /2013 19:24

* « Lorsque je vois sur le terrain, combien ce mot n'exprime plus que des relations sentimentales (ce qui n'est déjà pas mal !) ou des flashs de "zombies momentanés" (à cause des drogues ou de l'effort pour être "in"), je ne peux qu'être moi aussi en espoir de changement futur. Mais dans le constat, au contraire, qu'il y a de moins en moins d'ouverture à l'Authentique de Soi dans les êtres ».

 

* « Donner des espoirs vains ne me semble pas être ce qui remettrait l'Amour en l'honneur! Par contre, permettre de voir que "ce n'est pas ça" (le Neti-neti hindouiste !) encore propulserait à la rectification... Non ? Ah ! Si certains voyaient qu'ils font seulement semblant d'être chaleureux : lorsque les réalités les remettent dans le concret : que de tensions ! Même sur ce forum » !

Published by eco-existence
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 18:38

" Cette maladie s'appelle Angélisme ; elle n'est cependant pas grave, et se guérit ! Mieux voir, étant atteint par elle, “ la vie en rose “ qu'avoir le blues, voir tout en noir et broyer du noir, qui sont les symptômes d'une autre Maladie : la Sinistrose.
 L' Angélisme est propagé par un virus anglo-saxon (dit également virus du new-age).
 La Sinistrose est endémique en France.
 Se soigner de l'une ou de l'autre de ces Maladies nécessite une simple dose de Secondarité  ; dit autrement : de VOIR (“ du domaine de la grâce “ : M. Jouhandeau)
.  Sont perçues alors les deux facettes de tout, donc Angélisme et Sinistrose aussi, depuis “ l'Objectif “ .
 Cela s'appelle aussi le Haut Intellect (R.Guénon), la “ Conscience au sommet “ (Emmanuel  Monin), le Tao, le Un-sans-second  (Tao te King) ou simplement  “ Voir “(Castaneda).
Alors on ne se leurre plus soi-même et l'on n'embobine plus “ les autres “ dans un optimisme béat, souvent injustifié, qui endort
, ni dans un pessimisme étouffant qui fait se suicider, ou se droguer, ou dormir !
Belle convalescence à ceux qui sont porteurs de ces “ maladies “ !
"

Published by eco-existence
commenter cet article
10 septembre 2013 2 10 /09 /septembre /2013 19:30

*« Les Rainbows retournent  souvent à « Babylone », après chaque rassemblement, pour aider les babyloniens à vivre plus heureux (c'est le message des multiples "fondateurs") ».

Published by eco-existence
commenter cet article
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 19:32

« Lorsque la demande de produits bio sera encore plus forte, les agriculteurs seront bien obligés de se mettre à ce type de culture, non ? Ne pas prendre le problème à l'envers ! Mangeons bio et voyons si notre entourage fait de même...S'il ne le fait pas, désespérons un instant (seulement !) de l'humanité et ne nous faisons pas d'illusions sur les changements rapides des terres agricoles en production bio !

Je vis dans une île où la demande étant de plus en plus forte, car squattée de plus en plus par des "alternatifs" qui en veulent, des terrains en friche sont repris pour de l'agriculture bio » !

Et réponse : Encore une fois : je ne fais rien d'autre que d'en parler, sans le moindre espoir en une solution rapide ... et je me débrouille toute seule pour trouver ce qui me convient, sans accuser qui que ce soit ; si je ne le pouvais pas, j'irais... en Suède, ou ailleurs ! Cela fait plus de 20 ans que je consomme Bio et que je vis dans une telle simplicité que ma "consommation" des produits frelatés et autres superflu est très-très peu importante ! On en parle depuis si longtemps (voir le "Manuel de la Vie pauvre », chez Stock dans les années 70 (?): on voit la lenteur des résultats concrets ; comme si la majorité des gens avait le temps de se préoccuper de cela ! C'est un discours de nantis, ayant une certaine culture et du temps ! Et encore : lorsque l'on voit certains "alternatifs" consommer des drogues (tabac ou H., alcool) et manger "n'importe quoi", on calme son prosélytisme ! On ne se fera pas cataloguer de "secte" ainsi, en France, au moins » !

Published by eco-existence
commenter cet article
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 19:33

« Boucs-émissaires : ceux qui voient partout ailleurs qu'en eux ce qui n'est pas bien ».

Published by eco-existence
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 18:40

"Après vous avoir lu je me dis que le Bonheur reste toujours éphémère et que cette impermanence nous oblige à le cultiver avec grand soin car il nous laisse souvent si insatisfait...et nous pousse à inventer des utopies en réponse à sa quête sans fin.
Le Burning Man en fait partie... Cette utopie particulière devient réelle une fois par an dans le Désert du Nevada aux USA.
Une ville éphémère de 50 mille "âmes" s'y construit pour une semaine, nommée Black Rock City, depuis presque 20 ans...
C'est la plus grande kermesse au monde où les hommes mettent la technologie au service de leurs rêves et de leur bonheur immédiat.
Le décrire peut sembler vain, il faut le vivre !
Tout y est magique, le lieu, les gens, les images et la pensée qui crée et véhicule cela (Ibiza est évoquée et dans l'instant un inconnu vient vous offrir un éventail portant l'inscription "Made in Ibiza the Island's Real Spirit" !!!)
Pour cela il faut une bonne solidité de base sur le plan physique car dans le Désert les conditions atmosphériques peuvent être extrêmes et les sollicitations de la fête sont de jour comme de nuit, une pincée de folie contrôlée pour vivre l'instant, les rencontres et les expériences extra-ordinaires, extravagantes ou extras tout court, enfin une ouverture d'esprit proche d'un état de conscience autre... On n'en sort pas indemne !
Vous trouverez tout sur Internet, l'historique, l'idéologie et les photos.
A noter l'instigateur de tout cela vient de San Francisco !"

 

 


* "Après vous avoir lu, je suis allé à la pêche aux renseignements...
Pour ma part j'ai compris que Black Rock City était bien le nom de cette ville éphémère (Wikipedia) qui a peut-être ensuite donné le nom au lieu "but anyway"...
A la fois l'écolo en moi a été un peu effaré de tout ce déploiement insensé pourrait-on dire du phénomène mais j'ai apprécié le fait que chacun soit responsable, participant et ne devant laisser aucune trace de sa présence. Un exploit à l'échelle des 50 mille participants dont tu parles !
Mais je dois dire que le côté festif et païen avec le Feu et le délire de la nuit me fait rêver... A vivre donc!


* "Tout à fait d'accord avec toi, Black Rock City n'est pas un lieu édenique, seulement la possibilité est donnée de vibrer avec l'énergie de ce lieu et de vivre une incroyable utopie dans l'instant...
Et la décadence n'est-elle pas partout sur la Planète?!
Il y a certainement beaucoup de gaspillages et de nuisances du fait d'une énorme organisation mais il faut compter avec le pragmatisme américain ; tout ce qui ne brûle pas est réutilisé, récupéré, recyclé et sert à l'économie des petites bourgades alentours car c'est un secteur assez défavorisé.
Peut-être seras-tu tenté par cette expérience en 2012 ?!"
 
Published by eco-existence
commenter cet article