Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 09:47

 

Est-ce que ce qui est dit là, serait que dans "prier" (et tout dépend évidemment le sens qu'on donne) il ne s'agit justement pas de "demander" pour soi ( ce "moi je" ... qui voudrais que l'on exauce ses voeux etc...!) ce qui n'a aucun sens... Mais plutôt se situer à un niveau plus "universel", plus "cosmique" ? Là où l'ego n'a pas lieu d'être. Là où l'on est du coup, dans le présent, dans l'instant... Et là, être vigilant, donc présent à ce qu'il se passe, ne peut plus faire référence à de l'ego...

 

 
Tout à fait en accord avec ce que vous dites ! L'essentiel est de ne pas confondre
Prières et Rogations ( = demandes), comme c'est très
souvent le cas !
  Mais vous demeurez vague : connexion avec le
"sublime" ? Le meilleur de soi , je pense... que vous
pensez ! Mais chacun ne voit-il pas le meilleur de soi
là où il n'est pas toujours ? 
Qui ne se croit amoureux
de la Paix , de la Vérité et fait la guéguerre dès que
l'autre n'est pas en accord avec lui (on le voit sur
ce Forum d'où certains ont été éjectés pour cela par
le Responsable !).
Dans le quotidien, je vois beaucoup de gens qui
prient et méditent ...et qui ne peuvent co-exister
avec personne !
Pour la Toussaint, les Chrétiens exposaient, sur  les
Places de Paris, leur concept de chemin vers le
Bonheur...et avaient installé un stand pour taper sur
le New age et ses Sectes ! Pour eux, n'était-ce pas
leur "sublime" ?
Oh lalalala ! Vaste sujet !
Mais peut-être vais-je me faire éjecter aussi de ce
Forum ! Certains réservoirs ne vont-ils pas déborder ?
Published by eco-existence
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 19:33
"Et quel soulagement après, quand il n'y a plus de problèmes, quand on ne fait plus un problème de quoi que ce soit !
X, si d'aventure une personne vient me parler de ses problèmes personnels, c'est à moi de gérer sainement la situation sans en faire un problème et surtout sans que les problèmes de l'autre ne m'atteignent, ne m'affaiblissent, ce qui diminuerait ma capacité à résoudre les problèmes.
Ce que Z a voulu dire, je pense, c'est qu'on ne doit pas donner de l'importance aux problèmes  mais les relativiser.
Le problème des "gens à problèmes", c'est qu'ils veulent inévitablement les partager puisqu'ils en ont plein le dos de les supporter seuls ! Pire, ils cherchent à impliquer autrui dans leurs problèmes en les justifiant et sans même écouter les solutions qu'on pourrait leur donner pour les résoudre, ces problèmes !
Et ce n'est pas fini !
Car une fois que vous avez résolu les problèmes d'une personne après qu'elle vous ait sollicité pour cela, sa vanité, ne supportant pas le fait d'avoir été obligée de vous demander de l'aide, pourrait très bien vous envoyer balader et vous faire le reproche que vous l'ayez mal aidé !

C'est un comble ! Il y a aussi le cas contraire : vous avez tellement aidé une personne à résoudre ses problèmes personnels, qu'elle vous colle aux basques, ne veut plus vous lâcher, voyant en vous une bouée de sauvetage..
En réalité, il n'y a pas de problèmes.

 

Le seul problème qui pourrait survenir, à la rigueur, c'est l'appréhension qu'un problème puisse survenir, comme ça, tapi dans un coin, prêt à piéger ou à tester la personne.
Mais une fois qu'on est prévenu, il n'y a plus de problèmes.."
"If you're looking for trouble
You came to the right place
If you're looking for trouble
Just look right in my face" (Trouble)
Published by eco-existence
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 20:38

« Sur le terrain, c’est presque toujours le même scénario : dans un rassemblement spécifique (alternatif, cercle, table ronde, meeting) de gens intéressés par le même sujet, ils se révèlent fort différents dans leur approche de ce sujet. D’où la formation de petits groupes disparates ou d’individus qui s’isolent et forment une « mini chapelle » sans liens directs avec le but originel et avec les autres sous-groupes : donc plus de synergie qui pourrait porter le Projet, à moins qu’un Animateur digne de ce nom ne les rappelle à l’ordre, or peu vont accepter de l’entendre, étant bien confortablement installés dans leurs discussions, apartés ou pratiques de leur point commun du moment.
Il faudrait vraiment qu’une prise de conscience se fasse : il est plus facile de faire un groupe de bridge, qu’une communauté ou un éco-village car cela ne pose pas question en ce qui concerne leur travail, leurs revenus, leur lieu de vie, leurs liens familiaux et amicaux, leurs habitudes, leur sécurité, leur avenir.
Seuls y par viennent ceux qui n’ont pas ces craintes là, ou ceux qui sont véritablement motivés n’ayant plus rien à perdre ou partageant véritablement le même idéal. Il serait sans doute bon de se poser la question sur nos réelles motivations et capacités de poursuivre quelque projet que ce soit » !

Published by eco-existence
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:59
 
- Eh bien, oui ! Très bien...Très bien ! Nous avons deux types d'existence totalement opposés, ce qui ne signifie pas que l'un est mieux que l'autre, mais que, à l'opposé des idées "démocratiques", ils sont incompatibles !
On ne peut pas mettre des sportifs avec des rêveurs, ou des "bons vivants" avec des "spiritualisants"..., sauf s'ils acceptent un point commun qui est "l 'état de Nature" cher aux philosophes et aux utopistes du XVIII et XIX ème siécles... Mais ceci est une autre question où les problèmes intellectuels jaillissent !...et les conflits dans une France peu encline au Bonheur (judéo -chrétienne par contraste, déjà, avec certains pays protestants !
Réalisme :

Bien sûr que des tas de gens vivent douceur, etc...
MAIS , en dehors des gens (un joli clan avec peu de
français !)  avec lesquels je vis, je ne vois pas ,
dans ce pays, parmi les gens ouverts , etc...qui sont
tout de même présents et se retrouvent fréquemment
(Montpellier, Grenoble, Mâcon, Rennes entre autres
lieux ),  je ne vois pas de gens capables de vivre à la
hauteur de leurs belles paroles ou de leurs beaux
enseignements ; hors  spasmes d'un week end  ou repli
schizoïdique !
Tous les Educateurs, Néo-Chamanes  ou Néo-Tantrikas,
voire même les professeurs de Yoga, sans contester les
qualités et compétences de la plupart, sont incapables
de vivre à plus de deux (leur couple, et encore
!).Comme je ne fais rien d'autre que de les côtoyer,
depuis quelques années de présence en France, je sais
de quoi je parle.
Où voyez-vous , en France, des maisons
communautaires, des éco-villages , des couples
polyamour ? Et avez-vous rencontré, dans ceux qui
existent, autre chose que des conflits de personnes ou
des conflits avec les villageois ou le gouvernement ?
Mais peut-être ne "sortez" vous jamais ?
Mes lettres ne cherchaient qu'à voir le contraire:
espérant que vous n'étiez pas uniquement dans
l'enseignement ex cathedra , mais en prise conviviale
vivante avec une frange de l'humanité française. Pas
en "chef" conseillant , mis en Humain vivant le
quotidien ; ne se contentant pas  des "personnes bien
intentionnées", prêtes  "à partager des moments".Cela se trouve, évidemment !
Mais des acteurs de la
Vie relativement libres des conventions et des
problèmes quotidiens sont plus que rares !  Des êtres
capables de vivre tout le temps "la douceur" dont vous
parlez , certes, mais la force aussi, l'engagement
intelligent comme on le vit aux grandes époques des
Lumières, du Romantisme , du renouveau des années 70
ou du Hippisme. Où dans ce pays ?
Par CURIOSITÉ , ces mails, je le répète.
Curiosité par ouverture à une
possibilité contradictoire: celle que vous ayez eu
vous même des Camarades de "Jeu" cosmique et non que
des élèves ...
C'est tout !
Bon week end..., et bons tous les autres jours !
 
 
 +  Bonjour à tous ...
  Je ne veux pas jouer les rabat-joie...mais notre
  expérience, via ce Forum, pour une possible
rencontre digne de ce nom a tout de même fait "plouf" il n'y
 a pas si longtemps !...
D'après notre longue expérience ...!...il existe
  des  individus qui voudraient bien se rassembler ,mais
  soit
  des hommes seuls qui viennent "draguer",soit des
  couples qui ne veulent surtout pas ouvrir leur
  couple au "polyamour" et qui ,en fait ,vivent retranchés
  dans   leurs petits passe-temps gentillets,sorties pour manger et parloter de sensualité  (et fumer souvent) ,  bien BCBG  mais "in"...

  Un thème : qu'est-ce que vivre "naturellement" ?
 
 
+ Ce qui est particulièrement intéressant ici, c'est que
systématiquement tout ce qui échappe à la norme, aux
conventions et habitudes est étiqueté. Il faut mettre
un nom ! Et cet étiquetage est fonction de la personne
qui le fait,  car finalement désarçonnée, elle n'a
plus d'autre solution alors que de mettre l'autre à sa
sauce en le qualifiant selon ses propres notions.

En d'autres termes, intéressant de voir que l'être
humain qui se retrouve face à plus libre et plus
ouvert que lui ne peut pas l'accepter quelque part et
rabaisse l'autre avec des sobriquets ou des
qualifications peu délicates.
Et de là, on pourrait faire le lien avec le tutoiement
(comme dit dans le texte de X.) et l'utilisation
des diminutifs.
 
 

 
Published by eco-existence
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:54

 

Comme certains l'ont noté : pas beaucoup d'enthousiasme autour de cette rencontre ... et sans doute (comme en attestaient les mails qui ont été étrangement retirés !) beaucoup d'incompréhension sur le sens de celle-ci ! Evident, comme noté : certains ne se serv(ai) ent de cette possibilité de contact que pour faire de la pub pour tout autre chose, ou pour trouver où draguer... Nous l'avons noté de multiples fois, comme l'un des internautes le dit ici : "c'est toujours la prise de tête (en France !). Il semble que ce n'est que par les affinités que l'on peut faire quelque chose mais cela aboutit alors à ce que la rencontre se scinde en apartés, en discussions de clans..." Sur le terrain, pas de blablabla : mais des créations ! Il nous semble que ces gens-là ne cherchent pas à "museler" les ego ! Ils ont déjà appris à vivre ensemble sur la terre ; c'est d'ailleurs, à l'origine, le sens des Créatifs culturels ; mais qui s'en soucie vraiment ? Définir les mots est-il "prise de tête" ? Drôle de concept dont la formulation "populaire" exprime bien le niveau où la situer ! L'absurde commentaire : "Je vois que des envies de rencontres et de partage vous titillent. Comme je le comprends, rien de tel que d'échanger pour évoluer ! " est bien la preuve que certains sont encore à croire aux bavardages et à "l'évolution" ! Ils ne doivent pas être souvent dans les groupes de rencontres... ou pas depuis longtemps... ou incapables de constats "objectifs" ! Evidemment, "ce sera de toute façon une belle rencontre" ! Même celle, il y a quelques semaines, à Paris, sur un autre thème, qui dégénéra en pugilat, fut "une belle rencontre" ;.. pour voir tous les problèmes relationnels ! Mais est-ce un café de psychanalyse que nous souhaitons faire ?

 

 

 

Evolution:

 

J'ai reçu par un ami votre invitation, intéressante, mais je suis plus que troublé par certains textes ici présentés dans le programme
.
 Comment en effet peut-on parler de "spirale de l'évolution", comme si, en vérité, il y avait une évolution pour être dans la Source du Tout? On y est de toute éternité, il n'y a donc pas de chemin pour y accéder, mais à enlever de notre regard ce qui voile cette  Evidence. Même chose des multiples "paliers", pour monter jusqu'où?  Quant aux "états de conscience" et au "développement personnel" , c'est le langage caractéristique du new age, ce matérialisme spirituel, piège à gogos pour remplir les stages. Bien installés sur cette "scène spirituelle postmoderne", "à l'avant- garde de l'avant-garde", nos deux auteurs, occupés à "créer le futur", feraient bien de redescendre sur terre,de leur poste avancé, puis de regarder dans le rétroviseur pour voir s'ils sont encore suivis (à croire que oui !!!). Mais plus sérieusement, relire Ib'n Arabi, Nicolas de Cues, Maître Eckhart, Giordano Bruno, Karuna Platon et quelques autres qui leur redonneraient un minimum de rigueur intellectuelle, en lieu et place de ce charabia pseudo-intellectuel.
Il est affligeant de croire améliorer la planète avec de tels programmes.
Published by eco-existence
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:51

 "Ce forum n'est pas hors de ses pompes, mais tout à fait dans le sujet, et hors des "pompeurs", de ceux qui voudraient que les rassemblements alternatifs soit autre chose que ce qu'il doivent être.

Quant à leur impermanence, c'est une évidence pour qui l'a vécu mais plus difficilement acceptable pour celles et ceux qui voudraient prolonger dans le temps leurs périodes de bonheur avec d'autres, simplement parce qu'ils ne sont pas encore réellement autonomes  avec toujours dans un coin de la tête cette peur de manquer !
 
L'être humain est un nomade, avec ses racines dans le ciel et dans le sol. Il ne se sclérose pas dans un lieu défini, mais ne se dilue pas non plus dans des voyages incessants. Il ne se sclérose pas non plus dans une relation de couple étriqué mais reste ouvert à toutes rencontres bénéfiques qu'il ne va nullement chercher à provoquer d'ailleurs.
Enfin, il ne se sclérose plus sur des idées arrêtées et toutes faites, des obsessions et des opinions inculquées ; il ne va pas perdre son temps et son énergie à défendre une chapelle et ainsi alimenter de vains conflits, mais va s'attacher à protéger son paradis.

Tout cela a déjà été dit...par certains intervenants.
Léger comme le vent, comme dit la chanson..."
Published by eco-existence
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:42

*« C’est certainement le moyen le plus efficace, le spectacle, pour un «changement» de société; par le jeu, comme cela fut tenté jadis (50’s?) par l’Education nationale : lire en riant, calcul dans la joie, etc.)... et ce qui se fait dans les sociétés dites «primitives. J’ai participé à cela plus tard, dans les années où les Directeurs d’établissements scolaires étaient libres d’accepter théâtre, chorales, etc.
Depuis, ce que je vois est attristant et j’en arrive à comprendre pourquoi les crédits ont été coupés !
Le grand point, je crois, si l’on veut faire «évoluer» une société dans le «bon sens» , c’est-à-dire vers les qualités humaines anciennes (!) et non vers les «expressions personnelles» qui se heurtent à celles des autres et n’apportent pas de mieux-être mais de la compétitivité, de l’arrogance, etc..., sera de savoir ce que va recouvrir le terme «qualité éducative»!
Pouvez-vous les énumérer ? Ou lancerez-vous ici un «sondage» ? Ou pourrons-nous, tous ensemble, par la via negativa, finir par les débusquer ? A suivre ? ».

*« Hier, au Musée du Moyen âge à Paris, l’entrée était gratuite ! Les Enseignants en ont profité pour amener la foule grouillante, tapageuse, bruyante souvent de leurs élèves !
Quelle éducation, quelle culture leur ont-ils transmis pour que ces gamins y fussent si «invivables»!
Mais le mieux, pour ceux qui croient que l’Education nationale et ses «attestations de compétence» sont toujours valables, c’est que nous avons écouté les mini-conférences de deux de ces professeurs : devant une Harpie d’un chapiteau , celle-ci déclarait aux élèves que c’était une Sirène, mais sans queue et avec des ailes ; une autre : qu’il n’y avait jamais de Poissons en sculptures au Moyen âge ... et une troisième que la Licorne des Tapisseries voulait dire «vitesse» et qu’en latin cela donnait le nom du commanditaire (de Vries)! Velocitas en est loin !
Voilà la Culture officielle ! Et quand je lis les absurdités intellectuelles de nombre d’articles new-age, pas mieux ! C’est ça qui va inspirer les «créatifs culturels» futurs? »

Published by eco-existence
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 09:38
 

------------------------------- Nos objectifs, nous les connaissons, les techniques aussi... Nous n'avons pas besoin d'autres lectures, d'autres aides que celles que nous avons ! 

Seulement de notre maturation et des miracles "naturels"... Nous voyons trop de gens qui pensent, qui écrivent de belles choses, qui conseillent ... et qui sont incapables de vivre heureux, libres de leurs corps, de leur temps, sans freins, béquilles ou responsabilités étouffantes ! 

 

Nous reconnaissons, comme dit la Bible des Chrétiens, l'Arbre à ses fruits ...



Published by eco-existence
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 16:22


  * "Peut-on aborder la notion de temps par la Métaphysique, ou est-ce trop compliqué ?
   " La relativité du temps: utopie ou réalité ?"
   "Le temps a une densité, on peut le dilater ou le contracter ? (les ouvertures temporelles...)"
   "La Mécanique Quantique : tout n'est que particule en perpétuelle agitation"
   "Le rêve accélère le temps" ?
L'espace et le temps : créations terrestres et mentales pour nous emprisonner dans des systèmes d'existence si bien codifiés qu'on pense que rien en dehors n'est possible ...
Bon temps à vous."


* "Pour en arriver au point que tout est perpétuellement remis en question puisqu'à une question terrestre correspond toujours une réponse du point de vue métaphysique, c'est à dire hors de l'entendement humain... Bref cela ouvre les champs de conscience, mais est-ce bien nécessaire après tout puisque c'est le domaine du Haut-Mental...!
L'essentiel n'est-il pas de cultiver l'Intelligence, l'Harmonie avec soi et son environnement et son bien-être quotidien !?
Mon salut lumineux de la nuit."


* "Merci de ta réponse. Comme tu vois j'ai pris le temps de répondre; étais-je pendant tout ce temps dans un autre espace-temps?!
J'ai pu remarquer qu'il y a un temps, que j'appelle "magique" (en lien peut-être avec le Numen), quand on se trouve dans un endroit différent de nos espaces habituels, nous permettant alors de déconnecter et d'être vraiment dans l'instant; par exemple dans le désert, ou dans un rassemblement éphémère comme au Burning Man, ou encore dans une situation extra-ordinaire... Je dirais que c'est plus un état de conscience autre qu'une impression.
Et là est-ce une idée qui passe par le mental et que je capte ou un état d'être qui me fait observatrice de ce qui se passe dans ce "ici et maintenant", ou tout simplement mon état d'ouverture du moment qui fait que l'idée (compréhension de cet instant) passe par moi ?!
Alors je peux voir "l'objet" (qui là serait le ici et maintenant) et celui qui voit l'objet, c'est à dire moi, ce qui est de la schizophrénie consciente...
Mais au regard de l'Absolu, de la Métaphysique, il n'y a pas de séparé, tout relève de l'Unité. Qu'en penses-tu ?"
 

Published by eco-existence
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 13:23

TOLÉRANCE :

Celles et ceux qui se prétendent tolérants, tolèrent-ils les intolérants ?

On s'aperçoit bien vite que non !

Comme pour la tolérance des matériaux, la tolérance humaine a donc un "seuil" de rupture.

Au-delà de la tolérance, il y a l'acceptation.

On ne va pas "tolérer" un coucher de soleil, on l'accepte..et même, on n'a même point besoin de l'accepter tant il est naturel.

Sur le plan des humains, alors que l'acceptation de leurs diversité naturelle est déjà fort difficile (origine ethnique, tradition,mode de vie, apparence physique, etc), combien la tolérance envers leurs différences arbitraires est difficile !

A chacun de faire la différence entre diversités naturelles et différences arbitraires.

N'y-a-t-il pas plus de points communs et donc plus d'unité, de cohésion et d'harmonie dans les diversités naturelles que dans les différences arbitraires, trop souvent sources de conflits dès que chacune s'affirme au mépris des autres ?

Albert

Published by eco-existence
commenter cet article