Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 18:40

"Après vous avoir lu je me dis que le Bonheur reste toujours éphémère et que cette impermanence nous oblige à le cultiver avec grand soin car il nous laisse souvent si insatisfait...et nous pousse à inventer des utopies en réponse à sa quête sans fin.
Le Burning Man en fait partie... Cette utopie particulière devient réelle une fois par an dans le Désert du Nevada aux USA.
Une ville éphémère de 50 mille "âmes" s'y construit pour une semaine, nommée Black Rock City, depuis presque 20 ans...
C'est la plus grande kermesse au monde où les hommes mettent la technologie au service de leurs rêves et de leur bonheur immédiat.
Le décrire peut sembler vain, il faut le vivre !
Tout y est magique, le lieu, les gens, les images et la pensée qui crée et véhicule cela (Ibiza est évoquée et dans l'instant un inconnu vient vous offrir un éventail portant l'inscription "Made in Ibiza the Island's Real Spirit" !!!)
Pour cela il faut une bonne solidité de base sur le plan physique car dans le Désert les conditions atmosphériques peuvent être extrêmes et les sollicitations de la fête sont de jour comme de nuit, une pincée de folie contrôlée pour vivre l'instant, les rencontres et les expériences extra-ordinaires, extravagantes ou extras tout court, enfin une ouverture d'esprit proche d'un état de conscience autre... On n'en sort pas indemne !
Vous trouverez tout sur Internet, l'historique, l'idéologie et les photos.
A noter l'instigateur de tout cela vient de San Francisco !"

 

 


* "Après vous avoir lu, je suis allé à la pêche aux renseignements...
Pour ma part j'ai compris que Black Rock City était bien le nom de cette ville éphémère (Wikipedia) qui a peut-être ensuite donné le nom au lieu "but anyway"...
A la fois l'écolo en moi a été un peu effaré de tout ce déploiement insensé pourrait-on dire du phénomène mais j'ai apprécié le fait que chacun soit responsable, participant et ne devant laisser aucune trace de sa présence. Un exploit à l'échelle des 50 mille participants dont tu parles !
Mais je dois dire que le côté festif et païen avec le Feu et le délire de la nuit me fait rêver... A vivre donc!


* "Tout à fait d'accord avec toi, Black Rock City n'est pas un lieu édenique, seulement la possibilité est donnée de vibrer avec l'énergie de ce lieu et de vivre une incroyable utopie dans l'instant...
Et la décadence n'est-elle pas partout sur la Planète?!
Il y a certainement beaucoup de gaspillages et de nuisances du fait d'une énorme organisation mais il faut compter avec le pragmatisme américain ; tout ce qui ne brûle pas est réutilisé, récupéré, recyclé et sert à l'économie des petites bourgades alentours car c'est un secteur assez défavorisé.
Peut-être seras-tu tenté par cette expérience en 2012 ?!"
 

Partager cet article

Published by eco-existence
commenter cet article

commentaires